samedi, 20 septembre 2008

AAhhhh... Ma laponie finlandaise...

Derrière moi le jour perpétuel s`éteint peu à peu... Je rentre en Finlande par la laponie...Bon... Ça semble plat... mais c`est une hallucination... Il y a des arbres... t`imagines pas... et des lacs... t`imagines pas... il y pas de vent... t`imagines pas... Les conditions idéales pour... "Mosquito Land"... T`imagines ??? Un vrai massacre...

Après mon entrée fulgurante au travers des moustiques j`ai balancé 3,5 bars dans mon XD-HardFlyingpiquet (il faut que j`envois un fax au vendeur à Bodo pour lui dire qu`il a tenu...) question de pouvoir passer au moins à mach 20 et les atomiser tous au passage...
Pas de pot (ma mythique Ferraroli n`en a pas besoin... et moi non plus !) ce qui n`a pas tenu c`est la jante... C`est marrant je venais de me faire la réflection que c`était cool d`avoir eu tout les pépins dans des endroits où il était facile d`effectuer la réparation...
Perdu au fin fond de la laponie à plus de 20 bornes de Sevettijärvi (2 maisons) me voilà condamné à rouler à moins de 15 km/h sans frein arrière pour éviter que le tout ne me pète a la gueule... De passage à Partakko (2 maisons dont un camping...) j`explique (avec les mains car l`anglais ici t`oublies...) que je suis dans la mer**...
Mais aucun problème... On m`écrit sur un bout de papier : "Inari -> 60 km"...Ok... Okkkkk!

J`arrive à Inari avec plus de 100 bornes faites en priant... et toujours sans frein arrière (en fait en laponie finlandaise ce que tu descends tu le remontes direct derrière... les freins ne servent donc à rien... bien heureusement...)...
A Inari il est possible de prendre un airtaxi... et il y a bien un garagiste qui me dit : "j`ai par là un chalumeau et quelques barres en acier si tu veux un nouveau cadre... Pour ta jante par contre... il te faut aller à Ivalo... c`est pas très loin... 40 bornes au sud..."

Mais depuis Bodo j`ai pas changé... je suis toujours un mec bon astral... Alors je me suis dit : "Au pire Hensinki est à 1800 bornes... A 15 à l`heure j`en ai juste... pour des plombes..."
Allons y... toujours en compagnie de lacs isolés où poussent sur des cailloux isolés des sapins isolés... habités par des tonnes de moustiques pas isolés du tout...

A Ivalo, qui ressemble et est une ville (?) du far-north, j`ai enfin trouvé une solution à mon problème... Une caverne d`Ali Baba... Il y a un peu de tout et beaucoup de rien... Et Ali-Baba est un vieil homme aux beaux yeux bleus qui te sort la jante qu`il te faut de derrière son balcon... Elle n`est pas à enclenchement rapide mais j`espère ne plus avoir à l`enlever (rêve toujours !)... Je profite pour acheter un câble de vitesses arrières puisqu`il a tendance à péter tous les 2 k bornes et une chaîne pour tenter de remédier à mon pédalier millésimé 20 ans d`âge qui commence à me dire au revoir par le plateau central (mort depuis plus de 700 bornes...)... Ali Baba, un home qui en a vu passer plus d`un rigolo à la jante défoncée, sort sa machine à calculer; un bout de papier de la poubelle, et à la pogne te soumet l`addition... 60 Euros mon gaillard... C`est ça ou tu pousses ton vélo jusqu`à Hensinki...

Je remercie chaleureusement Ali Baba en lui souhaitant de garder son épicerie bien ouverte pour la joie des mec déjantés qui ce pointeraient après moi... Et je me fais à la route avec une météo devenue une constante... peu variable... J´étais habitué aux 4 saisons norvégiennes quotidiennes... Ici par haute pression tu peux avoir une zone d`inversion à 1000 m de 200m d`épais pendant... des jours... et des jours...

Alors les finlandais, pour échapper à la morosité ambiante, on développé un sens artistique aigu et fort surprenant qu`ils ont dénommé le "Artistic Outdoor Contest" ou AOC, qui, accessoirement, est aussi utilisé chez nous pour assurer que fondues, viandes séchées et autres victuailles on pris, une fois ou l`autre, la baffe du grand air (pour résumer... tu vois...)...
Ici la "Chiototèque à houblon" ... très réussie !
Ou le "Santa BusBoots"... Pas mal...

Et les rares fois où la nature est conjuguée avec du soleil ça peut donner ceci :

Sinon, la laponie finlandaise, sous la pluie, en route pour Rovaniemi (le village de vacances du père Noël), ça donne plutôt ceci :
Rovaniemi... que dire sur Rovaniemi.. j`ai préféré aller à Ski...
En vérité, il y a au minimum 3 excellentes raisons raisons d`aller à Rovaniemi...
1- tu veux voir le père Noël
2- tu veux postuler pour être le père Noël
3- tu veux boire une bonne bière
J´étais, bien sûr, venu surtout pour la 2... question de financer mon expédition jusqu`à Mathusalem... mais je voulais quand même connaître mon prédécesseur... pour lui serrer la main tout de même...
Mais après avoir garé ma mythique Ferraroli en sandwich entre deux campings cars, j`ai aperçu, au loin, au centre du "Santa claus´ Village", une enseigne au vert Irlande... "Shop Number 1" qu`elle disait... T`imagines ???... En vert Irlande...
Alors je suis directement passé au bureau de placement des pères Noëls... pour m`entendre dire que je n`avais pas vraiment le profil adéquat... je manquerais un peu de "bidon" et ma barbe serait un peu mal semée... et pas très blanche de surcroît...
Misère... On m`aura quand même conseillé de la teindre en noir et de voir si ça ferrait l`affaire aux bureau des recruteurs de Sandokan...
Entre temps, avec toutes ces âneries, mon jardinier se taillait avec ma baraque sur la rivière Kemijoki... que j`ai plus jamais revu (ni le jardinier... ni ma baraque... ni la rivière...)... Les saligauds...

Alors j`ai pris à l`est toute, la direction de Kuusamo (qui ne veut rien dire en français mais qui a une très joli traduction portugaise : "Cus Amo"... Qui ne veut, par ailleurs, rien dire du tout non plus... oui, oui !) pour rejoindre Sonia et affronter la très fameuse "Karhunkierros Trail" dont la traduction est : "Danse avec qui tu veux... mais attention aux ours..." (il est malade le type qui a écrit le scénario de cette histoire...)

3 commentaires:

À 24 septembre 2008 à 14:31 , Blogger joao_lavadinho a dit...

tinhas-te desviado mais um pouco e passavas no Estoril, que eu estive a arranjar 8 (oito) bicicletas num destes fins-de-semana.
Puxa, que grande aventura que continua a ser essa viagem.

 
À 25 septembre 2008 à 19:29 , Blogger Pascal a dit...

Hello Nuno,
Ca a l'air d'aller pour toi !
Moi qui pensais que t'en avais fini avec la montée au Nord, je vois que tu ne te contentes pas de pédaler mais tu marches aussi !! Faut dire que tu dois avoir un sacré physique maintenant. Pis c'est vrai que t'as pas l'air trop gras pour qqn qui essuie les tempêtes et conditions du Nord !!!
Je t'ai un peu abandonner entre fin août et maintenant, mais tu sais ce que c'est l'été ici à Genève... Imagine que rien qu'au mois d'aout j'ai eu 2 mariages, et donc 2 enterrement de vie de garçon, ce qui signifie plus de we de libre. Après y avait mon triathlon pour les jeunes, ca m'a occupé tout fin aout et début septembre. Si ca peut te rassurer on a eu un temps tout ce qu'il y a de plus pourris. Il est tombé 15% des pluies annuelles ce samedi là... on nageait ! Pis dernièrement je suis allé à Munich pour ma première fête de la bière... très sympa. Bref, le temps m'a manqué pour t'accompagner spirituellement dans ton trip. Mais me revoilà derrière mon clavier, et gaffe, je t'ai à l'oeil !
Pascal

 
À 25 septembre 2008 à 19:32 , Blogger Pascal a dit...

Auf fait ... magnifique tes photos ! Elle me rappellent un peu l'Islande.
Ca me donne envie d'aller respirer un peu l'air de Norvège !

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil